vendredi 2 février 2024

Vœux 2024 pour Villeneuve-de-la-Raho

Le texte suivant nous a été envoyé par une habitante de Villeneuve-de-la-Raho, opposée au projet de création d’un club de golf.

Préambule

Voilà le texte que j’avais écrit pour les vœux de Villeneuve-de-la-Raho.
Je n’ai pas pu le dire le moment venu, car je m’y étais prise un peu tard et j’étais seule.
J’avais très peur (Mme Irles vous envoie les « flics » pour moins que ça), mais aussi parce que j’ai vite compris que cela n’aurait aucune portée.
Sa présence imposante, la force de conviction qu’elle dégageait pour dire des bêtises et des mensonges, les superlatifs pour décrire des choses insignifiantes, devant un public majoritairement de vieux qui étaient venus surtout pour manger la galette, m’ont laissé sans voix.
Par moment j’étais déstabilisée, tant mon savoir ne correspond pas à son monde.
J’oscillais entre la peur, la colère, le désarroi, mais aussi le rire tellement elle était ridicule à mes yeux, surtout quand elle a parlé du golf en simulant un léger évanouissement avec un trémolo dans la voix… J’avais l’impression de vivre l’allégorie de la caverne de Platon.
En rentrant, j’ai pleuré…


Discours pour les vœux 2024 Villeneuve-de-la-Raho

Bonjour, je suis professeur, formatrice et vulgarisatrice, dans les domaines du sport, de la culture, de l’animation, de la communication, et, de l’écologie.
J’aimerais vous offrir pour cette nouvelle année quelques extraits de formation qui pourraient vous éclairer sur notre territoire.
Je ne vais pas vous parler de tout (les 9 limites planétaires, la fin des ressources, les constats d’effondrement des rapports Handy et Meadows) mais juste un focus sur l’eau et surtout les sols, puis une petite parenthèse économique et psychologique.

Donc sur l’eau. Le dernier rapport du GIEC nous indique que le pourtour méditerranéen est une des régions les plus impactées par le réchauffement climatique et que nous serons en stress hydrique sévère permanent dès… 2025. De moins en moins de neige et de pluie, mais aussi un débit inadéquat pour remplir les nappes phréatiques : trop faible ou trop dense, l’eau ne s’infiltre pas, elle s’évapore ou ruisselle.

J’en viens donc au sol. Beaucoup de gens ne le savent pas mais le sol ce n’est pas juste de la terre, mais une petite couche de terre vivante remplie de micro-organismes et de micro-faune. Celui-ci a de multiples vertus : il capte et achemine l’eau, capte le CO2, crée la vie. Sans lui pas d’abri et de nourriture pour les animaux, pas d’agriculture, pas d’arbres, qui sous forme de forêt, par évapotranspiration augmente d’environ 7 % la pluviométrie. Qu’est-ce qui tue les sols ? Les causes principales sont les intrants chimiques, tout ce qui est en « cide » : pesticides, herbicides, fongicides, etc. Mais surtout l’artificialisation.

C’est pourquoi a été créée en 2021 la loi Climat et résilience et le ZAN, Zéro Artificialisation nette en 2050. Ce qui ne veut pas dire on bétonne jusqu’en 2050 et après on s’arrête, mais qu’il faut le faire de moins en moins, et ce, en référence à 2011.
Malheureusement, cette loi n’est pas suivie, majoritairement par les territoires près des littoraux comme les PO. Au lieu de suivre une courbe descendante, c’est le contraire, et ce sans nécessité absolue. C’est donc un gros problème pour le cycle de l’eau, le captage du CO2, la biodiversité et la résilience du territoire en matière alimentaire. Qu’est-ce que la résilience des territoires ? La capacité qu’ils ont à encaisser les chocs à venir. En matière alimentaire, nous allons être, comme tous les pays riches dépendant fortement de l’import/export, très impactés par la contraction de l’économie liée à la déplétion du pétrole. Lors d’une étude de 2018 sur la PMM, il n’y avait que 355m2 de surface agricole par habitant alors qu’il en faudrait, avec notre régime alimentaire actuel, 4000m2

Alors, quelles sont les solutions ? Il y a celles préconisées par la PMM qui sont biens, mais j’ai peur qu’elles soient un peu tardives, elles ne couvrent pas tous les besoins actuels et donc encore moins ceux à venir s’ils s’accroissent, et ils ne prennent pas en compte la montée des eaux de la méditerranée, le fait que comme il y aura moins d’eau, il y aura moins d’eaux usées et la biodiversité qui s’est créée autour de celles-ci. Il y a aussi les solutions plus naturelles, c’est-à-dire une renaturation massive et la mise en place à grande échelle de l’agro-écologie.

Tous ceci m’a amené à m’interroger sur le projet de la ZAC golfique. Quand on monte un projet, en général on évalue la balance entre les bénéfices et les risques. Je n’ai pas beaucoup d’informations, mais j’ai cherché les bénéfices. J’ai été sur un site de données sur les entreprises, il y a une cotation de A à E. Pour la ZAC golfique, la performance en matière sociale, fiscale et territoriale est C, la capacité de l’entreprise à créer de l’emploi est D. Personnellement je pense que les risques sont plus importants que les bénéfices, et que donc que ce projet est voué à la faillite.

J’en viens maintenant à la psychologie. Il y a un problème d’exemplarité : Comme pour les émissions de GES, pourquoi moi qui émets entre 4 et 10 tonnes de CO2 je ferai l’effort pour atteindre 2 tonnes alors que les plus riches en émettent entre 3 000 et 30 000 ? La même chose ici pour l’eau, pourquoi ferai-je un effort en me lavant les dents ou avec ma piscine si des projets gourmands en eau perdurent et sont créés sur le département ? Les gens se disent « ça ne sert à rien de faire quoique ce soit » – ou – « en réalité, ce n’est pas si grave, ils nous mentent ! » Bref, le problème d’exemplarité accentue l’inaction du plus grand nombre et la défiance envers les politiques.

Alors après toutes ses constatations, pourquoi tant d’obstination ? Analysons le cas de Mme Irles. Ancienne aide comptable, elle rentre en politique, ce qui est plus confortable financièrement, et l’apogée est quand elle devient députée. Elle vit un rêve, côtoie les plus influents, les plus riches, voyage à l’étranger, etc. Elle est à l’Assemblée sous le mandat de Nicolas Sarkozy, celui que l’on surnomme le président « bling bling ». Suite à cela, elle ne conçoit pas de redescendre et fera tout pour reproduire ce faste d’antan. Elle veut faire de Villeneuve « Villeneuve Premium », « Villeneuve Bling bling », le petit Neuilly de Perpignan. Pour cela il faut faire une sélection par le prix – un coût de l’immobilier élevé – et des activités que l’on attribue généralement aux « riches » c’est-à-dire l’équitation, le tennis et le golf… Sauf que tout cela ne correspond pas à la réalité, c’est une utopie. Les « riches » ne sont pas intéressés par les PO, éventuellement s’ils viennent ici, ils vont préférer un Mas, des villages et demeures de caractère, du patrimoine. Pas des pavillons de banlieue dans un village dortoir de plus en plus moche. Les « investisseurs » qui croient en cette utopie y « perdent des plumes », des commerces se montent et font faillite 2/3 ans après, des biens ne se revendent ou ne se louent pas.

Voilà, j’espère vous avoir éclairé sur la réalité de Villeneuve et pour conclure, l’année 2024, ainsi que les suivantes, ne seront ni paisibles ni sereines, alors je vous souhaite une bonne résilience !

samedi 9 décembre 2023

Droits des Fleuves : Le TECH

L’association Vallespir Terres Vivantes vous invite à participer à l’élaboration du projet des Droits des Fleuves : Le TECH.

Le groupe de réflexions sera composé de scientifiques, historiens, citoyens, agriculteurs, représentants de collectivités, établissements publiques et privés, des fédérations de pêche, et d’associations du Bassin Versant…

Lire la suite

mardi 14 novembre 2023

Au pont perdu de l’ancien monde

Le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales a lancé un nouveau projet de rocade au sud de Perpignan. Un pont, parfaitement inutile, a déjà était construit près du Mas Balande.

Pour dénoncer ce projet écocidaire et imposé, le groupe local d’Extinction Rebellion a organisé une action du type « artivisme ».
Les membres du groupe artivisme d’Extinction Rebellion nous ont envoyé les photographies et les poèmes suivant.

Au pont perdu de l’ancien monde

Lire la suite

lundi 16 octobre 2023

Laisse Béton Salvaza

Le samedi 14 octobre 2023, 300 personnes ont participé à une manifestation contre un projet de plateforme logistique à Salvaza.
Ce projet menace 68 hectares de terres nourricières.

Lire la suite

dimanche 20 août 2023

Le 15 août à Perpignan

Une des techniques les plus utilisées pour nier l’existence du changement climatique est la comparaison de la météo entre deux dates. Sur les réseaux sociaux fleurissent donc des comparaisons entre les jours les « moins chauds » de l’été 2023 et des jours particulièrement « chauds », plus ou moins anciennes.
Cette pratique, surnommée « cherry picking », est un contre-sens du point de vue de l’analyse statistique. La variation des températures doit s’analyse sur une période longue, le climat s’analysant sur une période de 30 ans.
L’analyse d’une variation sur une longue période peut être réalisée via des « courbes de régression ».
Le 15 août est une excellente journée pour montrer un exemple, très simple, de l’analyse d’une série de températures relevées sur une longue période, au même endroit, et, suivant le même protocole.

Lire la suite

jeudi 22 juin 2023

Dissolution des Soulèvements de la Terre : le gouvernement attaque Andreas Malm

Par décret, le 21 juin 2023, le gouvernement a prononcé la dissolution du collectif « les Soulèvements de la Terre ». Ce décret liste tous les griefs du gouvernement permettant de justifier la dissolution. L’un d’entre eux concerne directement Andreas Malm.

Lire la suite

mardi 30 mai 2023

Création du comité Soulèvements de la Terre 66

Dans les Pyrénées-Orientales aussi, la Terre se soulève !

Nous, citoyens et citoyennes des Pyrénées-Orientales, avons décidé de créer un Comité des Soulèvements de la Terre en soutien aux nombreux collectifs en lutte partout sur notre territoire.

La banderole « ici aussi la terre se soulève » devant la mairie d'Argelès-sur-mer

Lire la suite

mercredi 3 mai 2023

Manifestation du 1er mai 2023

Le 1er mai 2023, plus de 10 000 personnes ont manifesté à Perpignan. En plus de la Fête des Travailleurs, il s’agissait de la 13e manifestation contre la réforme des retraites.

Lire la suite

vendredi 3 mars 2023

Fresque du Climat Perpignan : Des ateliers mensuels pour comprendre le changement climatique

fresqueclimat66.jpg

Perpignan, France - 26 février 2023 - L'association Fresque du Climat Perpignan organise des ateliers mensuels pour comprendre l’essentiel des enjeux climatiques et passer à l’action. Ces ateliers sont accessibles, collaboratifs, scientifiques et ludiques.

fresqueclimat66.jpg
La Fresque du Cl!mat 66

 

Lire la suite

vendredi 17 février 2023

Zone à Faibles Émissions et Plan de Protection de l’Atmosphère : communiqué d’Alternatiba 66

Alternatiba 66

Communiqué de l’association Alternatiba 66 concernant la Zone à Faible Émission (ZFE) de l’agglomération de Perpignan.

Alternatiba 66
Un préalable à la Zone à Faibles Émissions pour l’agglomération de Perpignan : le Plan de Protection de l’Atmosphère

Lire la suite

mardi 14 février 2023

Manifestation pour la retraite à 60 ans

Le samedi 11 février 2023, plus de 15 000 personnes manifestaient à Perpignan contre le projet de réforme des retraites.

Lire la suite

dimanche 22 janvier 2023

Rénovation urbaine à Saint-Jacques : non aux démolitions abusives !

Communiqué de presse concernant les démolitions au cœur du quartier Saint-Jacques de Nathalie Cullell, candidate NUPES aux législatives 2022 sur la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales.

Lire la suite

samedi 17 décembre 2022

La Pub néglige la sobriété

Perpignan, un groupe de militants d’Alternatiba66 a relevé, dans la nuit du 9/12/2022, les publicités et enseignes lumineuses en infraction, pour évaluer l’ampleur du gaspillage énergétique dans un contexte de crise marqué par un hiver tendu.
Le 15/12/2022 Les militants ont recouvert symboliquement un panneau publicitaire éclairé en centre-ville avec le slogan « Panneau éteint la nuit = économie d’énergie ». Cette action vise à dénoncer le gaspillage énergétique et appeler les décideurs publics de Perpignan Méditerranée Métropole et des villes qui la composent à prendre des mesures de sobriété immédiates.

Le 15/12/2022 Les militants ont recouvert symboliquement un panneau publicitaire.

Lire la suite

mardi 11 octobre 2022

Communiqué : Les associations Alternatiba66 et Paysages de France demandent au tribunal administratif d’annuler le RLPi de PMM

Communiqué de presse du 7 octobre 2022 : Les associations Alternatiba66 et Paysages de France demandent au tribunal administratif de Montpellier d’annuler le règlement local de publicité intercommunal (RLPi) de Perpignan Méditerranée Métropole.

Lire la suite

mardi 27 septembre 2022

Protégeons la Terre et le Vivant

Le 24 septembre 2022, l’association Bien Vivre en Vallespir et le collectif Viure organisait une manifestation à Céret pour dénoncer l’artificialisation des terres et les projets écocides dans les Pyrénées-Orientales.

Lire la suite

mercredi 31 août 2022

Carte du rendement des réseaux d’adduction d’eau des Pyrénées-Orientales

Avec 4 canicules et une sécheresse, l’année 2022 a mis en lumière le problème de l’approvisionnement en eau, notamment potable.
Les données concernant le rendement des réseaux d’adduction d’eau potable permettent de se faire une idée de la situation dans les Pyrénées-Orientales.

Lire la suite

mardi 2 août 2022

Retour sur l’incendie au Serrat d’en Vaquer

Le 22 juillet, dans l’après-midi, un incendie se déclarait aux abords du fort du Serrat d’en Vaquer, à Perpignan.
Une dizaine de jours plus tard, c’est l’occasion de revenir en images sur ce sinistre.

Lire la suite

samedi 25 juin 2022

Béhémoth – Le dragon noir

« (…) à peine y fus-je entré qu’il me sembla que j’avais porté mes pas dans le cercle ténébreux de quelque Inferno. »  Conrad, Au cœur des ténèbres.

Lire la suite

vendredi 22 avril 2022

Retour sur terres

À l'appel de 100 collectifs en lutte localement et d'organisations nationales (ATTAC, Solidaires, Youth for Climate France, Amis de la Terre), deux jours après les présidentielles, les luttes locales se (re)mobilisent!

Au mot d'ordre de Retours sur Terres, c'est des dizaines d'actions qui auront lieu à travers la France le 26 avril pour préparer et amplifier les résistances partout à un futur quinquennat Macron ou Le Pen que nous savons d'avance désastreux pour le vivant, le climat et la justice sociale.

Lire la suite

lundi 4 avril 2022

Marche pour le Futur

Pour porter haut et fort les valeurs du monde de demain, celles de la justice sociale, de la préservation du climat, de l’égalité et de la paix, des organisations appellent à se rassembler à Perpignan le samedi 9 avril.

Lire la suite

- page 1 de 5

Haut de page